Spécificité musculaire et exercices de transition

Pour les débutants, l’un des aspects les plus difficiles de l’entrainement multisport est la transition parfois inconfortable entre deux exercices biomécaniques différents ; On entend souvent dire que cela irrite les muscles et les articulations, mais ces inconvénients peuvent être évités en partie en programmant des exercices réguliers d’assouplissement et en respectant le concept de la spécificité musculaire ; Cette notion signifie que les muscles sont conditionnés pour répondre aux demandes qui leur sont faites durant un entrainement normal ; Autrement dit, vos muscles apprennent à faire ce pourquoi vous les entrainez. Examinez les demandes des différents exercices sur votre système musculaire ; Tout d’abord sélectionnez les activités qui font travailler les mêmes muscles, bien qu’apportant des bénéfices indépendants. Par exemple, les combinaisons stepper, vélo et course à pied ont tous leurs connections musculaires particulières.

 

Par exemple, si les muscles des jambes sont entrainés à parcourir de longues distances au pas, ils seront douloureux après une matinée de sprint, car les courses sur longues distances et les sprints les sollicitent de façon très différente. Il en va de même pour un joueur de tennis qui se met à jouer au football pour un entrainement cardio.

 

Pour diminuer la douleurs consécutive à l’introduction de nouveaux sports dans votre programme d’entrainement, planifier des transitions par étape et par activité.

Advertisements
This entry was posted in musculation. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s