Les fibres alimentaires : utile pour se muscler plus vite ?

A l’effort, le tube digestif étant diminué de ses capacités digestives, il est inutile de le surcharger en résidus intestinaux longs à évacuer et irritants;

Par ailleurs, l’anxiété de la compétition peut provoquer une crise de colite passagère avec ballonnements, flatulences ou une diarrhée invalidante provoquant fatigue, perte d’eau et de sels minéraux. Pour ces doubles raisons aussi, il vaut mieux que les intestins ne soient pas surmenés surtout si l’on débute la musculation pour se muscler.

Pour minimiser tous ces problèmes, il faut surveiller sa nutrition et diététique et :

– éviter les aliments riches en fibres (légumes secs, pain complet, au son, aux cinq céréales, riz complet, etc) et préférer les pâtes, le riz blanc, la semoule, la polenta et le pain blanc;

Attention aux pommes de terre : tester sa propre tolérance car elles risquent de provoquer des ballonnements et faire ce même test avec les flocons de pommes de terre qui peuvent éventuellement être mieux acceptés.

  • agrémenter les repas avec des légumes dont les fibres sont tendres : carottes rapées, feuille de laitue qui peuvent éventuellement être mieux acceptés.
  • Choisir des fruits dont les fibres sont douces : les pommes, les pêches sans peau, les poires, les pulpes d’orange, de pamplemousse; Les agrumes pourront être consommés en jus. Eviter les fruits trop riches en fibres comme l’ananas, la figue ou le raisin qui empêche de développer sa masse musculaire correctement.
Advertisements
This entry was posted in musculation. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s